Spectacles

LES SPECTACLES 2021-2022

 

A partir de 3,5 ans

loup« Le petit chaperon rouge » – Cie Dérivation

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est st_derivation_chaperonrouge__mg_9111-sarah-torisi.jpgIci, Loup et Petit Chaperon Rouge ne sont pas vraiment taillés pour leurs rôles. Loup préfèrerait rester chez lui plutôt que de partir en forêt manger des enfants. Petit chaperon rouge, lui, tient plus du super-héros que de la jeune fille naïve et n’a aucunement l’intention de se laisser manger. Nos deux personnages, malgré le poids des traditions qui pèse sur eux, vont tenter de changer leurs destinées. Amitié naissante, courses folles et nuit  mouvementée… Ils dépasseront leur peur de l’autre pour se découvrir eux-mêmes.

Jeu : Simon Espalieu, Julien Rombaux, Daniel Offermann – Mise en scène et texte : Sofia Betz – Scénographie et costumes : Sarah de Battice – Construction décors: Raphaël Michiels – Mouvement et chorégraphie: Louise Baduel – Création sonore : Daniel Offermann – Création lumière : Ludovic Wautier – Assistante à la mise en scène : Hyuna Noben – Régie générale: Valentin Boucq/Thomas Lescart
Dossier pédagogique sur www.compagniederivation.be

Lundi 11 octobre 2021 à 14 heures
Mardi 12
octobre 2021 à 10 heures et à 14 heures
Mercredi 13 octobre 2021 à 10 heures
Salle culturelle, 3, place du peuple à Pâturages
Durée : 45 minutes 
Jauge maximale : 150 enfants
P.A.F. : 4 €


Secondaire

loup« Good news in Borinage ! » – De et avec Rosario Amédéo

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-goodnews.pngDans la vie de tous les jours, nous sommes entourés de mauvaises nouvelles, petites ou grandes. Notre quotidien est souvent conditionné à partir de ces faits. Sans même nous en rendre compte, nous absorbons un maximum de sensations et d’émotions négatives. De plus, avec les médias, les mauvaises nouvelles sont devenues un fond de commerce. Il y a la réalité de la vie, certes, mais il y a aussi dans la vie …dans notre vie… une multitude de bonnes nouvelles ! Je les appellerai les GOOD NEWS.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 42160604_236873126990280_7837497935678930944_n.jpgCes GOOD NEWS, nous ne les voyons pas ou du moins, nous ne nous donnons pas la peine de les voir. Nous devons nous forcer pour ça et parfois, malgré cet effort, nous ne réussissons malheureusement pas à trouver de bonne nouvelle à notre quotidien. Est-ce la morosité du monde actuel ?

Le spectacle GOOD NEWS est basé sur une recherche. La recherche d’une ou de plusieurs bonnes nouvelles que des personnes issues de tout milieu social auraient appris ou vécu à un moment de leur journée. Dans GOOD NEWS, mon désir est de faire réfléchir les gens sur leur bonne nouvelle de la journée, sur ce qui a eu ou aura de positif. En espérant qu’à la fin du spectacle, quand ils se coucheront, ils se poseront la question « …la bonne nouvelle de la journée, pour moi …c’est quoi ? »

Vendredi 22 octobre 2021 à 13 heures 30
Salle culturelle, 3, place du peuple à Pâturages
P.A.F. : 4 €

Un co-accueil du Centre culturel de Colfontaine, du Service des Arts de la Scène de la Province de Hainaut et de La Fabrique de Théâtre


Secondaire

loupCiné-concert
« Die Stadt ohne Juden – La ville sans juif »

Film Muet dramatique autrichien de Hans Karl Breslauer – 1924
Avec Johannes Reimann, Karl Thema et Anny Milety

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est villesansjuifs-320x461-1.jpegCrise économique et sociale, chômage, inflation, misère : rien ne va plus dans la petite république d’Utopia. Le peuple manifeste sa frustration et sa colère populaire. Un bouc émissaire est trouvé : les autorités désignent à la vindicte la communauté juive. Mais une fois les Juifs expulsés, rien ne s’améliore… Au contraire : le maire de la ville réalise qu’en excluant une partie de ses membres, il a appauvri encore davantage la vie culturelle et économique de la cité.

Dénonçant l’antisémitisme sur le ton de la fable, ce film muet visionnaire est prémonitoire des années qui allaient suivre sa sortie.

Le film réalisé par Hans Karl Breslauer, à partir du livre, en 1924 à Vienne a longtemps été amputé et peu exploité.
Ancien ambassadeur, chef d’orchestre, Pierre Dubuisson a découvert ce film en Ukraine.
La version proposée aujourd’hui est une version très complète rénovée par la cinémathèque autrichienne, qu’il a mise en musique, avec une partition pour 16 musiciens, à la manière de ce qui se faisait à l’époque.

Vendredi 12 novembre 2021 à 13 heures 30
Salle culturelle, 3, place du peuple à Pâturages
Durée : 120 minutes 
Jauge maximale : 200 élèves
P.A.F. : 4 €
Possibilité d’animation préliminaire les 25 et 26 octobre ou le 8 novembre 2021

En collaboration avec le service cinéma de Hainaut-Culture Tourisme


A partir de 3 ans

loup« La mer » – Foule Théâtre

Mention spéciale pour un humour tendre et l’univers visuel à hauteur d’enfant des Rencontres Théâtre jeune public 2021

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est la-mer-_foule-theatre_photo_antoinette-chaudron_dsc4703-scaled-1-edited.jpgDécouvrant ce bout de jardin, ce nomans’ land entre abandon et paradis, les spectateurs-trices deviennent comme Alice dans son pays des merveilles, se disant : Est-ce moi qui ai rapetissé ou est-ce le lieu qui a grandi ?

Et là où les enfants de 3 ans et plus verront un monde de grands – mais ça ils en ont l’habitude, les adultes se trouveront « à hauteur » d’enfant pour entrevoir un instant, en une petite fulgurance, la rencontre inattendue entre un personnage de plâtre, gardien du lieu, respirant la sagesse naïve, et un voyageur, transportant son enthousiasme teinté de maladresse.

De ce tête-à-tête dans un jardin redevenu sauvage, de cet improbable télescopage, après l’effroi, après la découverte, naîtra une amitié menant l’aventure jusqu’à découvrir, d’entre les pots de fleurs, les vagues, les tempêtes, les îles et ce que leur imagination fait de mieux : La mer.

Création : collective – Comédiens : Yann-Gaël Monfort et Philippe Léonard
Mise en scène : Pierre Richards – Scénographie et costumes : collectif
Musique : Philippe Morino – Eclairages et régie : Luc Jouniaux  – Decor : Guy Carbonnelle.
Photographies : Antoinette Chaudron – Vidéos : Arnaud Van Hammée
Graphisme: Karl Autrique 
Accompagnement administratif : Pauline Bernard et Christine Cloarec de Quai 41 

Lundi 10 janvier 2022 à 14 heures 
Mardi 11
janvier 2022 à 10 heures et 14 heures
Mercredi  12 janvier 2022 à 10 heures
(Jeudi 13 janvier 2022 à 10 heures)
Salle culturelle, 3, place du peuple à Pâturages
Durée : 40 minutes
Jauge maximale : 130 enfants
P.A.F. : 4 €


Secondaire

loup« Un silence ordinaire » – Inti Théâtre

Coup de foudre de la presse aux Rencontres de théâtre Jeune Public de Huy.

, il y a Clara, qui voudrait bien que son père ne soit pas “comme ça”.
Il y a  aussi Leila qui voudrait passer une soirée sans “penser à ça”.
Et Jeremy qui ne sait pas comment sauver sa mère de “ce truc-là”.
Il y a moi aussi, Didier, qui cherche comment parler de “ça”.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est affiche_a2_un-silence-ordinaire_5-min-1280x1806-1.jpgRaconter les histoires des autres, c’est aller vers l’autre mais aussi tenter de se rapprocher de la sienne. Suivant la voie du théâtre documentaire, Un silence ordinaire, nous propose de partager, dans une narration simple et sincère, des récits de vies liés à l’alcoolisme.

Au-delà de ces questions, le spectacle cherche comment briser un tabou, comment casser les murs qui enferment les non-dits?

Conception, écriture et interprétation : Didier Poiteaux – Dramaturgie, mise en scène : Olivier Lenel – Assistante : Julie Marichal – Création musicale : Alice Vande Voorde – Musicienne : Céline Chappuis – Conseiller artistique : Pierre-Paul Constant – Scénographie : Marilyne Grimmer – Création sonore : Roxane Brunet – Création lumière: Pier Gallen
Dossier pédagogique sur www.intitheatre.be

Vendredi 14 janvier 2022 à 13 heures 30
Salle culturelle, 3, place du peuple à Pâturages
Durée : 70 minutes
Jauge maximale : 90 élèves
P.A.F. : 4 €


7 ans et +

loup« La classe des mammouths » – Théâtre des 4 mains

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est la-classe-des-mammouths-181221-435.jpgCe matin, les élèves n’en croient pas leurs yeux : la cour de récré est transformée en champ de fouilles, le bois d’au-bout est condamné par une palissade. On y a trouvé une défense de mammouth ! Que va provoquer ce remue-ménage dans la vie de l’école ? Comment cette découverte va-t-elle influencer les filles et les garçons qui se plongent au cœur de la Préhistoire, au temps des chasseurs-cueilleurs ? Le Théâtre des 4 mains a l’habitude de mêler marionnettes et comédiens pour nous raconter des histoires qui embarquent petits et grands. Pour cette création, l’équipe tisse une nouvelle écriture à partir de paroles d’enfants recueillies dans des écoles primaires multiculturelles. Qu’est-ce que cela représente d’être garçon ou fille ? A l’école, dans la société ? Une réflexion sur les rôles assignés à chacun et chacune, et leur évolution à travers les millénaires. Un spectacle où le fantastique, la préhistoire et le quotidien ne font plus qu’un, qui plonge dans nos origines pour tenter de se dégager des clichés du genre.

Création collective du Théâtre des 4 Mains –  Avec Maud Lefèbvre, Marie-Noëlle Hébrant, Benoit de Leu de Cecil, Simon Hommé ou David Scarpuzza. Mise en scène : Marie-Odile Dupuis et Jérôme Poncin –  Scénographie : Aurélie Deloche assistée de Elisabeth Bosquet, Margaux  Vandervelden et Margaud Carpentiers –  Création lumières : Loïc Scuttenaire – Régie : Loïc Scuttenaire ou François De Myttenaere ou Jonathan Vincke – Dessins et vidéos : Rocio Alvarez – Univers sonore et musical : Gloria Boateng – Avec l’aide précieuse de Laetitia Salsano.
Dossier pédagogique sur www.theatre4mains.be

Lundi 14 février 2022 à 14 heures (en option)
Mardi 15 février 2022 à 10 heures et 14 heures
Mercredi 16 février 2022 à 10 heures
Salle culturelle, 3, place du peuple à Pâturages
Durée : 55 minutes
Jauge maximale : 180 enfants
P.A.F. : 4 €


Secondaire

loup« #Vu » – Cie Arts nomades

Coup de foudre de la presse aux Rencontres Jeune Public de Huy.
Label d’Utilité Publique 2019.

Une plongée dans la boue des réseaux sociaux et des intimités v(i)olées.

Lisa, une jeune adolescente envoie un sexto à son petit ami. Mais très vite, la photo fait le tour de l’école, du quartier, de la famille. Un jour, elle débarque dans une soirée où ils se retrouvent tous sans l’avoir invité.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est vu-arts-nomades.jpgInterprètes : Julie Carroll et Vincent Cuignet
Mise en scène : Mattias De Paep et Andreas Christou
Scénographie : France Everard
Musique : Vincent Cuignet
Texte original : Mattias De Paep
Traduction et adaptation en Français : Andreas Christou
Création lumière : Mathieu Houart
Son : Maxime Lombaerts
Régie générale : Ambre Christou et Julie De Baene
http://www.artsnomades.be
Le spectacle #VU est soutenu par Child Focus.

Mardi 22 février 2022 à 13 heures 30
Salle culturelle, 3, place du peuple à Pâturages
Durée : 60 minutes
Jauge maximale : 200 élèves
P.A.F. : 4 €

Un co-accueil du Centre culturel de Colfontaine, du Service des Arts de la Scène de la Province de Hainaut et de La Fabrique de Théâtre.


A partir de 5 ans

loup« Le grand voyage de Georges Poisson » – Cie Arts & Couleurs

Le spectacle a reçu une mention pour « l’excellence et la précision de l’écriture scénique » aux Rencontres de Huy en août 2021.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est visuel_georges100dpi_jpeg_site-b636a.jpgPetite forme à la table. Théâtre d’objets.

De ville en ville, de lieu en lieu, Lucienne et Marinette se déplacent avec leur petit matériel pour raconter leur incroyable histoire. Enfin, leur histoire… c’est-à-dire, leur histoire dans une histoire, à moins que ce ne soit une histoire dans leur histoire, enfin c’est tout une histoire…
Tout commence sur une plage avec un petit bigorneau accroché à une bouteille à la mer et tout finit, un tour du monde plus tard et 304 marches plus haut, dans le phare du Crabe Abandonné, le phare de Georges Poisson.

Le grand voyage de Georges Poisson est le 14ème spectacle Jeune Public de la Compagnie Arts & Couleurs.

Avec : Martine Godard & Sabine Thunus
Mise en scène : Sabine Durand Écriture Collective – Régie générale : Gauthier Vaessen Création musicale : Pirly Zurstrassen – Objets : Sarah De Battice & Jeannine Bouhon & cie Figurine de Djibou : Véronique Angenot – Chorégraphie : Laetitia Lucatelli

Lundi 28 mars 2022 à 14 heures 
Mardi 29 mars 2022 à 10 heures et 14 heures
Mercredi 30 mars 2022 à 10 heures
Salle culturelle, 3, place du peuple à Pâturages
Durée : 50 minutes
Jauge maximale : 100 enfants
P.A.F. : 4 €


A partir de 2,5 ans

loup« Ballon bandit » – Inti Théâtre

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est base-affiche-edited.jpgQuelques vinyles de David Bowie et un ballon jaune suffisent à Pierre-Paul Constant pour transformer la solitude en une expérience poético-pop-rock rafraichissante.

Avec eux, il invente des danses nouvelles, des liens improbables et forts, des sensations vibrantes.
Quand il joue avec ballons et bulles, ce hors-la-loi aux muscles tendres ne manque pas d’air.
Avec lui, les plus jeunes n’auront qu’une envie : lâcher le cordon.

Conception, interprétation : Pierre-Paul Constant
Mise en scène : Didier Poiteaux – Assistanat : Celine Dumont –
Accompagnement chorégraphique : Dominique Duszynski –
Scénographie : Marilyne Grimmer – Costumes : Perrine Langlais – Musique : David Bowie
Création sonore : Thomas Turine – Création Lumière : Loïc Scuttenaire
Dossier pédagogique sur www. intitheatre.be

A la demande, dans les cours de récréation
Durée : 15 minutes
Jauge maximale : 60 enfants
P.A.F. : 2 €


6 ans et +

loup« Ceci n’est pas un spectacle » – Max Vandervorst

Récital solo pour objets abandonnés. Un spectacle musical de et par Max Vandervorst

Conference with the cows - Max Vandervorst - Photo Melisa SteinMax Vandervorst est musicien et inventeur d’instruments. Depuis 1988, il réalise des spectacles où interviennent des instruments qu’il crée lui-même à partir d’objets très divers : la lutherie sauvage.

A travers les modes et les tendances, « la lutherie sauvage » consiste à créer des instruments de musique à partir d’objets non spécifiquement conçus à cet effet. Non seulement l’emploi de ces instruments-là nous permet de trouver des sons nouveaux, inouïs, inimitables par les instruments traditionnels ou électroniques, mais encore nous apporte-t-il des idées nouvelles : composer pour une bouilloire ou une bicyclette suscite chez le musicien un imaginaire totalement différent de celui qui est contenu dans la formule symphonique ou dans l’orchestre rock.
Cette démarche est profondément ludique et nous rappelle que, même dans le vocabulaire du dictionnaire, la musique est faite pour être jouée.

Il n’y aura pas de grand décor et dans ses valises qui ont tant et tant voyagé, il y a une orgie d’instruments inventés, inouïs et passionnants :
Ces joyaux de la « lutherie sauvage » constituent, bien plus qu’un spectacle, un monde en soi. Un monde qui se joue, se raconte et se partage…

Création et jeu : Max Vandervorst – Régie : Claire Steinfort – Photos : Melisa Stein – Production : Curieux Tympan asbl.
www.maxvandervorst.be

Date et heure à préciser en fonction des demandes
Salle culturelle, 3, place du peuple à Pâturages
Durée : 60 minutes
Jauge maximale : 150 élèves
P.A.F. : 4 €

 

 


Activités passées

loup

Dans le cadre de la semaine de l’intergénération 2020

loup« Sur le chemin j’ai ramassé des cailloux » – Collectif Les Alices (De 4 à 8 ans)

Rituel d’écoute pour petits et grands

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est stones-4280796_640.jpg« Sur le chemin j’ai ramassé des cailloux » est un spectacle, ou plutôt une expérience collective, une invitation à écouter ce que le présent a à nous dire…
Asseyons-nous en cercle dans la grotte : il y a des ombres et de la lumière, la chaleur du feu, des cailloux, des roulements et des froissements, des feulements d’animaux, des murmures d’ici et d’Ailleurs, et tout ce qui se tissera entre nous, tout ce qui se racontera en nous dans ce présent commun.
« Sur le chemin j’ai ramassé des cailloux » est un prétexte à être ensemble et (s(écouter, le temps d’une trêve…


LES SPECTACLES 2019-2020

loup« Les zorties » – Cie Mirage Market (6 ans et +)

Théâtre d’objet

les-ZortiesZoé n’est pas bête, non. Mais elle comprend souvent les questions de travers. Il y a trop de bruit dans sa tête et elle s’évade fréquemment dans des mondes imaginaires. Jugée bizarre par les autres, elle est mise à l’écart. Jusqu’au jour où elle rencontre M. Sylvestre, le concierge de l’école, un être à part, passionné de jardinage. Un nouvel univers s’ouvre à elle, peut-être celui de sa vraie nature?

Conception, écriture et jeu : Alice Hubball, Isabelle Colassin. – Mise en scène : Isabelle Darras. Conseils en scénographie : Frédéric Houtteman. – Réalisation accessoires : Frédéric Houtteman, Alice Hubball, Mathieu Boxho, Claudine Perron, Peter Flodrops. – Construction meuble : Jean-Marc Tamignaux. –  Composition musicale : Claire Goldfarb. Ingénieur son : Xavier Meeus. – Création lumières : Jérôme Dejean. Régie tournée : Anthony Vanderborght. – Administration et récolte des sons : Isabelle Colassin.


loup« Ni oui ni non bien au contraire » – Cie Arts et Couleurs (4 ans et +)

Prix de la Ministre de l’Enseignement fondamental.
Coup de cœur de la presse aux Rencontres jeune public de Huy 2019.

Théâtre d’objets

Cie Arts & CouleursPresque tous les jours, le Professeur Pompon reçoit du courrier. Il reçoit toutes sortes de questions. Il est le spécialiste des questions. Pas toujours des réponses, mais bon, il fait de son mieux. Si aujourd’hui c’est demain, pourquoi demain c’est plus demain mais c’est aujourd’hui ? Pourquoi quand je ferme les yeux je vois des petites images ? Est-ce qu’un chat sans oreilles c’est laid ? Il arrive parfois que les questions soient simplement jolies. Est-ce qu’elles ont besoin d’une réponse ?

Interprétation : Gauthier Vaessen. Ecriture et mise en scène : Martine Godard.
Mise en mouvement : Bénédicte Mottart. Régie générale : Antoine Kurz. – Scénographie, conception et des objets : Jeannine Bouhon & Cie. – Création de figurines : Siona Vidakovic & Véronique Angenot. – Création musicale : Pirly Zurstrassen.


loup« Plasticine » – Théâtre des Zygomars (8 ans et +)

PlasticineDes bribes de nos enfances, douces, drôles ou violentes qui nous ont construits, qui nous ont amenés jusqu’ici, devant vous, pour jouer…comme des enfants. Ce moment où la Plasticine s’est mélangée, ce jour où toutes les jolies couleurs vives de la pâte à modeler sont devenues moches, où l’on a compris que les adultes ne savaient pas tout, qu’ils pouvaient être doux et violents, qu’ils pouvaient croire des choses mais sans vraiment savoir, qu’ils pouvaient mentir, qu’on pouvait mourir à dix ans, qu’on pouvait être amoureux à six ans, et que rien n’était plus beau qu’une balade en vélo avec papa par un joli matin d’été…
« …la plasticine, pâte à modeler, tu la malaxes, tout se mélange, une grosse boule plate, couleur étrange, ni bleu, ni rouge, ni jaune, ni rien. Tu la malaxes et puis tu pleures, c’est fini les jolies couleurs, rien à faire, elles reviendront plus … »

Mise en scène : Pierre Richards. Dramaturgie : Pierre Richards et Vincent Zabus.Ecriture : Samuel Laurant, Nathalie Mellinger, Naïma Ostrowski, Pierre Richards et Vincent Zabus.
Interprétation: Samuel Laurant, Nathalie Mellinger, Naïma Ostrowski.
Musiques originales : Philippe Morino. Scénographie et costumes : Catherine Somers.
Construction : Triline. Création lumière et régie : Julie Bekkari.


loup« Les voix de la guerre » – Guy Verlinden (Secondaire)

thumb-Guy-VerlindeOMB1Guy Verlinde a développé le spectacle « Les voix de la guerre » à l’occasion de la commémoration des 100 ans de la Première Guerre mondiale. Même après quatre ans de commémoration intense, nous ne pouvons oublier l’horreur de la Première Guerre mondiale et les enseignements que nous pouvons en tirer aujourd’hui et maintenir le message de paix vivant.

Avec ses chansons et ses histoires, Il souhaite non seulement sensibiliser le spectateur à la tragédie de cette guerre, mais aussi les inciter à réfléchir aux multiples origines des conflits qui, 100 ans plus tard, blessent, tuent, déplacent et traumatisent encore des millions de personnes.
Dans ce projet, Guy Verlinde brosse une vue d’ensemble et décrit l’impact de la Première Guerre mondiale sur base d’anecdotes, de poèmes et de chants de guerre. En outre, les spectateurs sont initiés à la chanson de protestation comme outil de résistance contre les conflits armés. Les principaux chanteurs protestataires seront présentés ainsi que différents messagers de la paix tels que Martin Luther King ou Nelson Mandela. Le tout sera évidemment illustré d’exemples musicaux interprétés en direct.


loup« Fleuve » – Amandine Orban
avec Marie Vander Els (Dès 14 ans)

Conte électro

fleuve2Aux abords d’une forêt, il y avait des femmes.  Elles vivaient entre elles.  Au milieu de ces femmes, il y avait Milie. Milie, c’était Celle-qui-se-fondait-si-bien-dans-l’décor-qu’on-la-voyait-même-pas. Peut-on aller à contre-courant quand on a pris l’habitude de ne pas faire de vagues ?  Fleuve, un conte électro où se mêlent l’intime, le politique et le poétique.

Ecriture et Jeu : Amandine Orban de Xivry.
Composition et Musique : Marie Vander Elst (violon, voix, musique électronique);
Mise en scène : Lara Hubinont. Régie générale : Olivier Lefebvre.
Création lumière : Benoît Lavalard. Costume et scénographie : Marie Kersten.
Une création soutenue par la FWB, La Maison du Conte de Chevilly-Larue, La Cie Le temps de Vivre (Rumeurs urbaines), qui a été accueillie en résidence par La Cie le temps de vivre, Le Corridor, la MCFA, les Abattoirs de Bomel, le Bamp et accompagnée par le CCR et la MCFA.


 loup« Magic Wood » – Pachamama asbl (De 6 à 12 ans)

 

En collaboration avec les Jeunesses Musicales de Mons-Borinage
Didgeridoos doudous et bouche-à-bush

Magic WoodMagic Wood nous emmène aux antipodes d’ici, en Australie, terre natale des Aborigènes et d’une culture ancestrale, « bien avant le temps du Rêve, avant même que le temps puisse être compté »… De cette île-continent,nos deux sorciers du souffle content les rites et légendes, par le chant et la danse, et le didgeridoo.

C’est lui, l’illustre « bois magique », cet instrument aux sons profonds et aux timbres d’une variété insoupçonnable, fabriqué depuis plus de 20.000 ans avec l’aide des termites ! Et Magic Wood le pratique non pas depuis des millénaires, mais depuis suffisamment de temps pour l’avoir dompté, cet étrange animal !

Où il sera aussi question des bienfaits de la respiration circulaire pour le corps, du pouvoir harmonisant des voix et des différents rythmes qui nous traversent, en harmonie avec Madame Nature… Une expérience unique à mi-chemin entre le conte animiste, le concert traditionnel et l’exercice physique : magique, oui.


« Contes à petits pas pour les petits loups »

loup« Au fond des bois » – Léa Pellarin (De 3 à 5 ans)

Spectacle interactif de contes, musique et livres-tissus autour de la forêt.

credit A. Chopot 2

Un saut au-dessus du ruisseau et voici l’entrée du bois. La tête dans les branches, regarde le vent souffler sur les petites graines pour les faire voltiger. En voilà une qui passe tout prêt d’un buisson, cachant un loup bien trop gourmand. De graines en graines, d’histoires en histoires, pars à la rencontre de l’escargot malin, de l’alouette trop bavarde, de M. Deleau sur son ruisseau. Petites histoires rythmées par le cri du crapaud qui fait son solo, tous les soirs au bord de la mare, sur son nénuphar…



loup

LES SPECTACLES 2018-2019

loup« Alex au pays des poubelles » – XL Production/Maria Clara Villa Lobos (Dès 7 ans)
Spectacle de danse-théâtre

Alex_poubellesDans un pays imaginaire dont le décor est fabriqué en matière plastique et autres objets récupérés, Alex croise plusieurs créatures fantasmagoriques et atypiques, avec lesquelles elle va vivre toutes sortes d’aventures.

Création chorégraphique à destination du jeune public, Alex au pays des poubelles est un clin d’œil en creux à Alice au pays des merveilles. Le spectacle garde l’aspect ludique et fantastique de l’histoire de Lewis Caroll tout en montrant aux jeunes spectateurs les « monstruosités » que sont les déchets en quantités invraisemblables que nous produisons.

Conception et chorégraphie Maria Clara Villa Lobos. Avec Clément Thirion, Clara Henry, Gaspard Herblot, Antoine Pedros.
Scénographie: Isabelle Azaïs. Costumes: Nousch Ruellan – Musique: Max Vandervorst. Ambiances sonores et bruitages: Gaëtan Bulourde – Vidéo: Antonin De Bemels. Création lumière Kevin Sage. Régie: Gaspar Schelck


loup« Tout petit mouchoir » – L’Anneau Théâtre (A partir de2,5ans)PetitMouchoir-01-804

Un jour, allez savoir pourquoi, allez savoir comment, Petit Mouchoir se retrouve là, sur le trottoir…
Le vent l’emporte et le voilà complètement perdu dans un jardin inconnu !
Lors de son périple pour rentrer chez lui, il croise une faune étrange… De drôles d’individus qui ont tous perdu quelque chose.
Mais comment les aider quand on n’est « qu’un petit mouchi mouchoir plié qui n’a jamais mouché plus loin que le bout de son nez » ?

Texte et mise en scène : Ariane Buhbinder – Interprétation : Julie Nayer et Renaud Tefnin – Scénographie : Ariane Buhbinder, Noémie Vanheste et Yves Hauwaert – Accessoires : Noémie Vanheste. Costumes : Françoise Van Thienen – Direction technique, construction et éclairage : Yves Hauwaert – Régie : Yves Hauwaert et Bertrand Kahn. Univers sonore : Ludovic Romain – Coach vocal et rythmique : Marie-Sophie Talbot


loup« Daraya » – Foule Théâtre (A partir de 15 ans)
Rencontres Théâtre jeune public 2018 – Coup de coeur de la presse

Daraya - Foule ThéâtreParfois, quand j’entends les informations rendre compte de guerres ou de conflits invraisemblables, que je lis dans les journaux comment des hommes, des femmes, qui hier partageaient les mêmes pays sont aujourd’hui ennemis irréductibles, je me dis :
« Et moi ? S’il y avait la guerre, comment ferais-je pour résister ?
Et d’abord, résisterais-je ?
Que ferais-je pour rester humain et tenir à distance la barbarie ? »
Ce qu’ont réalisé les Jeunes de Daraya, je trouve que c’est exemplaire.
Et leur histoire est belle et incroyable…

D’après le livre « Les passeurs de livres de Daraya » de Delphine Minoui –édition Seuil.
Adaptation et écriture : Pierre Richards et Philippe Léonard.
Scénographie et costume : Catherine Somers. Musique : Philippe Morino et Juliette Richards. Régie : Luc Jouniaux ou Karl Autrige.
Interprétation : Philippe Léonard. Diffusion : Anne Hautem – Mademoiselles Jeanne.
Voix off : Rania Ameen Ghanoun.


loup« Cartoon » – Anton Lachky Company (De 6 à 12 ans)
Rencontres Théâtre jeune public 2017 – Prix de la Ministre de la Culture

cartoon-uvrpxvtfscaywlinz4dhnwthumba10.jpg

Cartoon est une pièce pour quatre danseurs, créée spécialement pour un public d’enfants de plus de 6 ans.
Dans ce faux récit d’une histoire familiale, chacun joue le rôle qui lui est échu avec une humble bravoure, célébrant à toute force la vie qui l’habite.
Cette pièce bouillonnante d’énergie nous happe, et nous transforme en témoins émus d’une humanité émouvante et obstinée. Les corps jouent, s’attirent, se lancent dans de grandes tirades dansées, célébrant l’irrésistible effervescence de la jeunesse.
Ainsi Cartoon est quelque chose comme une joyeuse pagaille, tantôt grave comme une déclaration d’amour, tantôt léger comme un jeu d’enfant.

Régie générale : Tom Daniels. Interprétation : Angel Duran Muntada, Mami Izumi,
Loulia Zacharaki, Anna Lambrechts. Chorégraphie : Anton Lachky.


loup« Echapperons-nous ? » – Théâtre de Galafronie (Dès 8 ans)
Rencontres Théâtre jeune public 2017

Il était une fois une porteEchapperons-nous_c_Quentin_Devillers_light
Une porte du bout du monde
Une porte au bout du conte

Entre plaine et forêt se tissent des liens invisibles
Semant le doute ou la révolte
Réveillant les peurs et les cauchemars

Un chien, un corbeau, un chaperon sont pris dans la spirale de leur histoire
Une histoire qui tournicote
Qui s’égare et puis s’oublie
Qui s’invente à la croisée des chemins
Depuis longtemps, depuis toujours

Pour longtemps ou pour toujours ?

Merci à Jean Debefve qui nous a réunis autour de ce projet dont il est à l’initiative, merci à Nicolas Fitz qui nous a prêté main forte à la création sonore, merci aussi à Félicie Artaud pour son regard extérieur, et enfin merci au Théâtre 140 qui nous a ouvert ses portes.

Mise en scène : Fanny Lacrosse – Interprétation : Cécilia Kankonda, Ninon Perez, Guy Rombaux – Scénographie : Guy Carbonnelle, Marianne Hansé – Création de costumes : Charlyne Misplon – Création lumière : Caspar Langhoff. Création sonore : Anaïs Elba


loup« L’Odyssée » – Compagnie Dérivation (De 6 à 13 ans)

Ulysse - Cie DérivationHéros fougueux ou tête brûlée? Ulysse, aveuglé par la gloire, oublie ses limites et défie Poséidon, le dieu des mers. Ballotés sur des mers déchaînées où se côtoient cyclopes en colère et sorcières envoûtantes, Ulysse et ses compagnons sont prêts à tout pour rentrer chez eux.
Le trio explosif d’acteurs voyage dans le récit d’Homère en y insufflant un humour acide et une touche punk.

Ecriture: Edouard Signolet. Mise en scène : Sofia Betz. Interprétation : Laurie Degand,
Nathan Fourquet-Dubart et Pierre Haezaert – Scénographie: Sarah de Battice – Assistanat mise en scène et production : Floriane Palumbo – Mouvements : Louise Baduel – Costumes : Alexis Roland. Lumières : Mélodie Polge – Création sonore : Sofia Betz et Louise Baduel.
Avec le soutien du Théâtre La montagne magique, du Centre culturel de Nivelles, du Théâtre Mercelis, du Centre Dramatique Pierre de Lune, du Centre culturel de Braine-L’Alleud, de l’Espace Columban, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Coop asbl et du Tax-Shelter.


loup

LES SPECTACLES 2017-2018

loup« Ma Mie Forêt » – Samir Barris
En collaboration avec les Jeunesses musicales

mamie

Samir Barris et Catherine De Biasio, familiers des tournées des Jeunesses Musicales, reviennent avec un nouveau spectacle lumineux, créatif et participatif intégrant les ingrédients qui ont fait leur succès. Ils s’en vont flâner dans le sous-bois munis de leurs multiples instruments ainsi que de compositions personnelles et de reprises aux accents folk-pop-reggae-bossa chaleureusement festifs.

Le cadre est intimiste et teinté d’une tendre poésie tandis que les textes interrogent délicatement les notions de peur de l’inconnu, de schéma corporel, de différences… Le tout enrobé de la connivence taquine qui unit les deux musiciens.

Samir Barris : compositions, paroles, chant, guitare – Catherine De Biasio : chant, batterie, trombone, clarinette, guitare basse


loup« La solitude du Mammouth » – Geneviève Damas (Secondaire)
Création au Festival de Spa le 20 août 2017 

fhyhC’est l’histoire d’une femme de quarante ans et deux enfants.
C’est l’histoire d’une femme partagée entre son métier et son ménage, la double journée quoi.
C’est l’histoire d’une femme qui voit son mari partir en scooter pour une femme de quinze ans de moins qu’elle avec des jambes interminables et des seins qui ont le double de volume des siens.
C’est l’histoire d’une femme qui a du mal à avaler ça.
C’est l’histoire d’une femme qui décide que les choses vont se passer autrement et tant pis s’il y a des dégâts collatéraux.
C’est l’histoire d’une femme qui en est au stade où elle voudrait rencontrer un mafieux albanais.
C’est l’histoire d’une femme qui se plonge dans les manuels de psychologie et découvre les théories de Paul Watzlawick.
C’est l’histoire d’une femme qui veut donner une sacré leçon à son mari.
C’est l’histoire d’une femme pas déprimée du tout.
Un monologue drôle, corrosif et déjanté qui parle de ce que nous faisons de nos colères et de notre désir de vengeance, notre faculté à sublimer les émotions qui nous traversent. Un spectacle qui ouvre une réflexion sur le temps, l’art, tout ce qui meurt et la salutaire résilience des êtres vivants.

Un monologue de et avec Geneviève Damas – Mise en scène d’Emmanuel Dekoninck – Scénographie et costumes : Thibaut de Coster et Charly Kleinermann – Lumières : Jean-Jacques Deneumoustier – 
Une coproduction d’Albertine, les Gens de bonne compagnie et du Festival Royal de Théâtre de Spa avec le soutien de l’Atelier-Théâtre Jean Vilar


loup« CircoRythm’OH » – Cie La Bête à plumes (Maternel/primaire)
En collaboration avec les Jeunesses musicalessfgf

Deux personnages clownesques à l’identité assez énigmatique évoluant dans un univers parfaitement imaginaire se nouent, se délacent, s’unissent et s’opposent en vrais chat et souris, à travers une surenchère de manipulations d’objets parfois totalement insolites eux aussi.
Qui sont-ils ? Deux fantômes déambulant dans un labyrinthique espace-temps, un couple farfouillant dans le grenier d’un antiquaire un peu fou, deux enfants s’inventant de mystérieuses histoires ou peuplant d’étranges souvenirs ? Tout cela et plus encore. A chaque spectateur d’y projeter ses paysages intérieurs, ses grilles de lecture du monde, ses codes peut-être secrets …
Burlesques, attendrissants et fragiles dans leur silence et leurs maladresses en cascade, les personnages se prolongent dans le décorum, commun à première vue mais surréaliste par l’exploitation qui en est proposée.
Tableau après tableau, ils alternent jonglerie d’éventails ou de parapluies, jeu, mouvements, body percussions, tandis que les traditionnelles boleadoras argentines ajoutent un zeste de sensation forte à l’ensemble et que les pieds s’en mêlent parfois sans pourtant jamais s’emmêler.
La musique, originale dans les deux sens du terme, parfois préenregistrée pour favoriser la fluidité du spectacle, et considérée comme un personnage à part entière par le graphisme et l’utilisation étonnante des instruments, est omniprésente. Surtout de cordes parée, glissant sur les cordes magiques du violon, elle rêve aussi sur les lancinantes mélodies de l’accordéon.

Kevin Troussart : composition, jonglerie, violon, claquettes…
Isabelle du Bois : jonglerie, rythme d’objets, accordéon, boleadoras


loup« Sara » – Ateliers de la Colline (A partir de 14 ans)

Un projet de résistance et d’affirmation de soi !
Sara, aime se raconter; entre les copines, les garçons, les codes vestimentaires et les sorties, elle témoigne avec légèreté de son quotidien d’adolescente ordinaire.
Il faut parfois ruser, parfois sortir les griffes ou même baisser les yeux et attendre que ça passe…
La vie, quand on a 15 ans, c’est pas toujours facile. Pourtant rien ne semble ébranler son insouciance. Jusqu’à ce qu’elle finisse par avouer, troublée, qu’elle est tombée amoureuse… Irrésistiblement amoureuse… d’une fille.
Sara va-t-elle assumer d’être de “ceux qui…”, alors qu’elle n’aspire qu’à être de « tous les autres » ?
Ecriture collective

Mise en scène : Baptiste Isaia – Assistanat à la mise en scène et sondière : Agathe Bouvet – Conseiller dramaturgique : Jean Lambert – Jeu : Marie-Camille Blanchy – Régie : Sylvain Thir


loup« Dans ma rue » – Théâtre des Zygomars (A partir 7 ans)       

rtrttrrDans cette rue-là, il y a deux immeubles qui se font face, quelques personnages comme on en croise tous les jours, et aussi une petite fille de onze ans, Carmen. Elle vient d’emménager, ne sort pas beaucoup mais regarde par la fenêtre, et s’interroge.
Que font et où vont tous ces gens qui sortent de chez eux à six heures du soir ?
Sa mère, Gigi, lui a défendu de sortir seule le soir dans la rue. Pas facile pour mener l’enquête !
Mais Carmen est une aventurière curieuse et empathique? Alors un mardi soir, à six heures pétantes, elle se lance et rencontre Louis, « le petit garçon aux beaux yeux bleus, aux beaux yeux tristes, qui habite juste en face ». Et c’est parti, jusqu’au samedi soir !

Auteurs : Vincent Zabus et Pierre Richards – Mise en scène : Pierre Richards – Comédiens : Nathalie Mellinger et Samuel Laurant -Scénographe : Catherine Somers -Marionnettes: Catherine Somers aidée par Monica Varela Couto et Coline Vergez -Musiques originales : Philippe Morino – Création lumière : Julie Bekkari.


loup« Ma tache » – Cie Oh quel dommage (De 4 à 7 ans)

rerzrVous allumez d’un clic, la lumière est et vous obéit. N’est-ce pas divin ?
De la lumière naît l’ombre. Notre héroïne en fait son terrain de jeu. Aujourd’hui, le jour de son anniversaire, des événements bizarres se produisent dans l’appartement de Rita. Un univers froid, épuré, où tout est parfaitement maitrisé. Quand soudain un pétage de plomb vient dérailler son train-train quotidien. Rita perd le contrôle. Son imagination s’emballe. Une autre personne s’invite à la fête. Qui est-elle? Que vient-elle faire ici?
« Ma Tache » est un voyage visuel, sans parole, où l’ombre est mise en lumière à travers le jeu et le pouvoir de l’imaginaire.

Conception et écriture: Clara Lopez Casado – Avec: Clara Lopez Casado et Natalia Weinger – Mise en scène: Olivier Mahiant – Oeil exterieur: Marie Limet – Scénographie et costumes: Sandrine Clark – Musique: Gilles Kremer – Création lumière: Mark Elst et Sébastien André – Affiche: Laura Nicolas – Credits Photos: Line Lerho et Bernard Boccara.


loup« Suzy et Franck » – Inti Théâtre (A partir de 14 ans)
Prix Coup de coeur de la presse  aux Rencontres Théâtre Jeune Public à Huy.
Prix SACD Théâtre Jeune Public/2016.

gfgfSuzy vit à Paris, Franck dans le couloir de la mort au Texas. En 1996, un peu par hasard, ils entament une correspondance. Peu à peu, ils se découvrent, se rencontrent, tombent amoureux et, plus tard, ils se marient. Vingt ans plus tard, ils continuent de s’aimer mais ne vivent toujours pas ensemble !
Sur un plateau nu, Didier Poiteaux partage avec humour, simplicité et sensibilité des récits de vie découverts au cours de ses recherches sur la peine de mort. Récolte de témoignages, rencontres de spécialistes de la question carcérale, Didier restitue des faits, sans jugement ni apitoiement. Petit à petit, à travers ces histoires et celle singulière de Suzy et Franck, se dégage une réflexion sur les moyens de rester humain face à l’inhumain.
Après L’œil orange , Schlic de Schlac ! et Au bord du sommeil/Kant à destination du jeune public, Didier Poiteaux crée avec Inti Théâtre Suzy & Franck.

Conception, écriture et interprétation : Didier Poiteaux – Mise en scène : Olivier Lenel – Création Sonore : Roxane Brunet – Eclairage, régie : Pier Gallen – Scénographie : Marilyne Grimmer – Regards et dramaturgiques : Nicolas Bonneau et Pierre-Paul Constant.
Une diffusion de La Charge du Rhinocéros. La Cie Inti Théâtre est en résidence administrative au Théâtre Les Tanneurs.


loup« Josette » – Cie Arts et Couleurs (A partir de 8 ans)
Rencontres Théâtre jeune public 2017gfgfgf

Josette, c’est la grande godiche sur la photo de classe,
Celle qui regarde tout le temps par la fenêtre,
La grande qu’on voit passer dans le village.
La fille qui ne répond pas.
Sa maman dit : « Autant parler à une chaise ! ».
La maîtresse crie : « On ne peut plus rien faire avec elle à part la mettre à la poubelle ! »
Les enfants rient : « Josette-la-grenouille ! Josette la grosse nouille ! »
Et tous lèvent les yeux au ciel.
Josette est perdue dans les nuages, cachée dans ses dessins, enfouie sous un fouillis de mots jolis.
Qu’elle cueille, recueille, arrange, accole comme pour ne pas les égarer.
Y a de la joie dans son cœur. Y a de la musique dans sa tête.
Quand elle lève les yeux au ciel.
Josette !
Pourquoi tu n’es pas là ?
Pourquoi tu ne comprends rien ?
Pourquoi tu n’entends pas ?
Josette, c’est l’histoire vraie d’une petite fille, un peu différente, née en 1940, à Muno, un petit village gaumais au sud de la Belgique. Muno est libéré par les Américains en 1945. Oui, mais Josette, pour être libérée, sur qui peut-elle compter ?
Un spectacle pour une seule comédienne et plusieurs objets, où un handicap léger peut être lourd à porter. Silence, solitude, souffrance, mais aussi espoir, humour et résilience.

Avec : Martine Godard – Mise en scène : Vincent Raoult – Ecriture : Martine Godard et Vincent Raoult – Conseil dramaturgique : Louis-Dominique Lavigne – Univers sonore : Maxime Bodson – Création musicale : Pirly Zurstrassen – Création lumière : Dimitri Joukovsky – Régie générale : Gauthier Vaessen – Scénographie : Sarah de Battice – Assistante à la scéno : Jeannine Bouhon – Vidéo : Caméra etc. et Fred Hainaut – Production : Clara Materne


loup« Jean Jean » – Cie Trou de ver (A partir de 12 ans)
Rencontres Théâtre jeune public 2017

242414

Personne ne fait attention à Jean Jean. Dans sa vie comme à l’école, il ne se passe rien ou franchement pas grand-chose. À part quelques discussions avec Claire, «lafillelapluschiantedelécole», et Arthur, «lemeclepluscooldelécole», qui vivent évidemment une vie formidable, à part quelques échanges avec ses parents qui débordent d’amour et de compréhension à son égard, sa vie est nulle, chiante et totalement insipide. Il a beau faire tout et n’importe quoi pour se faire remarquer, rien n’y fait. A croire qu’il est invisible. Quelque chose doit se passer pour qu’il existe enfin aux yeux des autres, mais quoi ? Les idées vont fuser, de la plus saugrenue à la plus fantasque, de la plus sombre à la plus lumineuse…
Entre « cool-attitude », désarroi, discours mégalos ou propos autocentrés, Jean-Jean est à cet âge de faire peau neuve et de dépasser l’enfance. Son cheminement est d’autant difficile que ses assises narcissiques sont défaillantes et perturbées par ce que les autres lui envoient en écho ou par ce qu’il s’invente des autres.
Les scènes surfent sur le comique de situations hautes en couleur et le spectacle, rythmé par des chansons, du rap, du slam, nous fait naviguer sur des eaux miroirantes : là où se reflètent l’image troublée de soi et le regard déformé des autres…

Mise en scène, musique, décor, scénographie : Valentin Demarcin – Auteur : Axel Cornil – Costumes : Agathe Catteau – Interprétation : Brice mariaule, Marie-Charlotte Siokos, Vincent Van Laethem


loup« Les fabuleux » – Les Royales Marionnettes (A partir de 9 ans)

fabuleuxVous les trouverez au coin d’une ruelle, d’un couloir de théâtre, jouant aux terrasses pour les suppôts de Bacchus, au chevet d’un grand-père, dans votre logis si le cœur vous en dit et … À l’école, ils surprennent les élèves dans leurs leçons !
Ils livrent en classe des Fables choisies de Monsieur de La Fontaine, revisitées, bien sûr, actualisées et résolument décalées. Avec comme support le théâtre objet, ils offrent chacun un point de vue personnel et imagé. Colporteurs fantaisistes, ils vous présentent leurs récits fabuleux sous la forme de petites histoires courtes. Rapprochez-vous, car sachez que tout acteur vit aux dépens de celui qui l’écoute.

Mise en scène : Agnès Limbos – Scénographie : Didier Balsaux – Créateurs-interprètes : Julie Antoine, Didier Balsaux, Bernard Boudru, Julien Collard, Jean-François Durdu, Alain Perpète, Hélène Pirenne, Dorothée Schoonooghe


LES SPECTACLES 2018-2019

Et, bien sûr, les rendez-vous traditionnels :

loupDans le cadre de « Loup, y es-tu? » :
« Contes à petits pas pour les petits loups »

au départ de la Tour du Lait buré, pour les enfants de 6 à 12 ans.

Avec Eric Wattiez (contes et musique) et Antonio D’Arienzo (informations naturalistes sur le loup et le bois).


loup« Je suis un héros » de René Bizac (A partir de 15 ans)

JSUH_IMAGE15_R - photo Lucien Jans

« Je suis un héros » est l’histoire de Coumba Jean-Denis, « cavalier » du Burkina-Faso, qui arrive à la nage dans le port d’Anvers-Belgique. Tout le monde se l’arrache ! Tout le monde ne veut que lui ! Et d’abord le très considéré-bourgmestre… Sans angélisme ni victimisation, « Je suis un héros » convoque l’humour et l’imaginaire du conte pour déconstruire l’image du « migrant » et son cortège de clichés. Et puis c’est quoi « un héros » aujourd’hui ? « Je suis un héros » est une fable qui révèle, par l’absurde, la sauvagerie de notre monde, mais s’ouvre vers d’autres possibles… Un spectacle décalé qui allie texte et musique (le luthier sauvage Max Vandervorst sur scène !).

Le texte « Je suis un héros » est le lauréat du Tarmac (La Scène Internationale Francophone, Paris), pour la saison 2016-2017.
Mise en scène et dramaturgie : René Bizac et Nathalie Huysman
Comédien : Lazare Minoungou
Musicien sur scène : Max Vandervorst
Scénographie et costumes : Hélène Kufferath
Création lumière : Laurent Kaye
Régisseur : Tarek Lamrabti
Presse : Cathy Simon ; Graphiste : Violette Bernard


loup« La leçon de danse » – SuperSka (De 5 à 12 ans)

Le groove assuré, la démarche chaloupée, SuperSka ne va pas vous louper !

SuperSka_Par_ElsaVerhoeven

 Cinq fous et bien-vaillants musiciens, une idée plus que jamais rock’n’roll: faire danser les écoles! Pour y arriver, ils troquent leur éternel costume de super héros contre celui du prof de gym. Et c’est parti pour une série de pas de danses. Des chorégraphies inédites inventées par les enfants eux-mêmes à celles tordantes de SuperSka. Voici les enfants embarqués dans un concert ludique, créatif, inter et hyper actif.
 Conçu sur mesure pour le jeune public, le spectacle musical et dansant, entre jazz, ska, calypso et rock, fait la part belle à la créativité, aux jeux et à la participation active des petits héros en herbe. La mission du super héros n’a pas changé : véritable distributeur de bonne humeur, SuperSka part au secours de leur trépidante envie de bouger au son d’une musique irrésistiblement énergique. Débordant d’imagination, trop peu sérieux mais si généreux, les musiciens sont prêts à tout pour leur donner la banane.
 Entre improvisations habiles et thèmes entrainants, l’univers du groupe est spontané, festif et humoristique. Sur scène, la joie véhiculée est contagieuse.

En collaboration avec les Jeunesses Musicales de Mons-Borinage
Antoine Dawans : trompette, animation, danse – Antoine Lissoir : saxophones (baryton, alto), danse – Quentin Nguyen : claviers, animation, danse – Edouard «Doudou» Cabuy : batterie, animation, danse – Thibaut Nguyen : basse, danse


loup« Cache-Cache » – Théâtre de la Guimbarde (De 2,5 à 5 ans)

Rencontres Théâtre jeune public 2017 – Prix de la Ministre de l’Enfance

Cache-cacheLe spectacle explore le rituel convoqué lors du jeu de «cache-cache» : la peur, l’excitation, la surprise, la joie. Seul ou à plusieurs.
Une invitation poétique à retrouver la joie de se cacher pour mieux se découvrir. Les yeux grands ouverts.

Avec : Pierre Viatour et Sara Olmo – Mise en scène : Yutaka Takei – Dramaturgie : Pierre Lambotte – Scénographie : Aline Breucker – Création costumes et conception graphique : Elyse Galiano – Création lumières et régie : Vincent Stevens – Collaboration artistique : Amel Felloussia